SÈVES de Jean-Paul Chabard alias Patlotch
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

guerre  contre  idéologie  Marx  gilets  jaunes  

Avril 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Calendrier Calendrier


PAROLES EN LUTTES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

PAROLES EN LUTTES Empty PAROLES EN LUTTES

Message par Patlotch le Mar 19 Mar - 21:16


aujourd'hui, quelque soient les estimations, 10 fois plus de monde était dans la rue que samedi, Gilets jaunes et Black Blocs "réunis". C'était revendicatif, syndical FO et CGT, et majoritairement Fonction publique, mais c'est "comme ça". Un enseignant parle


"Je ne crois pas qu'un principal de collège connaisse la réalité de notre métier"
un professeur des écoles explique pourquoi il a fait grève

VIDEO
Valentine Pasquesoone France Télévisions 19/03/2019

Selon le ministère de l'Education nationale, un enseignant d'école maternelle ou primaire sur quatre s'est mis en grève, mardi, lors de la journée de mobilisation interprofessionnelle. Pierre Friedelmeyer est l'un d'entre eux.

PAROLES EN LUTTES Gr%C3%A8ve-al%C3%A8s-saint-ambroix-e1552995395850
ALÈS - Convergence des luttes pour la grève de la fonction publique
Journée particulière à l'école maternelle de la Meinau, à Strasbourg, mardi 19 mars. Dans cet établissement d'éducation prioritaire, cinq enseignants sur sept ont fait grève, mardi, dans le cadre de la journée de mobilisation interprofessionnelle lancée par la CGT et FO – puis par les syndicats Solidaires, FSU, Unef et UNL. Pierre Friedelmeyer, 45 ans, est l'un de ces professeurs en grève.

Sa situation, et celle de ses collègues de maternelle, ne fait pas exception. D'après les chiffres du ministère de l'Education nationale, publiés à la mi-journée, 23,84% des enseignants du premier degré – maternelle et primaire – étaient grévistes mardi. Leurs collègues du second degré – collège et lycée – étaient 8,85% à avoir débrayé. Le Snuipp-FSU, syndicat majoritaire dans l'enseignement primaire, dont Pierre Friedelmeyer fait partie, a revendiqué pour sa part 40% de professeurs des écoles en grève.

Moins d'argent pour les écoles publiques ?
Comme bon nombre de grévistes et de manifestants, Pierre Friedelmeyer veut défendre le pouvoir d'achat et la défense des services publics. Il s'est aussi mis en grève contre le projet de loi "pour une école de la confiance", du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. L'enseignant dénonce avant tout, dans cette loi, la mise en place "d'établissements publics des savoirs fondamentaux" : dans un secteur défini, les écoles maternelles et primaires seront désormais gérées par le principal du collège de secteur. Il "nous empêcherait de développer la pédagogie telle qu’on la voit nous", s'inquiète Pierre Friedelmeyer. "Je travaille en maternelle, ce sont des petits. Je ne crois pas qu’un principal de collège connaisse vraiment la réalité de notre métier."

Le gréviste craint aussi, avec l'entrée en vigueur de l'école obligatoire dès l'âge de 3 ans, de nouveaux financements pour les maternelles privées – et ainsi moins de budget pour les écoles publiques. Il s'inquiète aussi des nouveaux modes de recrutement proposés par le projet de loi. Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem), pourront selon lui "prendre des responsabilités pédagogiques", tout comme les surveillants. "Est-ce qu'il n’y a pas le souhait que ce ne soit plus des enseignants qui s’occupent de l’école maternelle ?" alerte Pierre Friedelmeyer.

Patlotch
Admin

Messages : 755
Date d'inscription : 01/10/2018
Age : 68
Localisation : FoSoBo

Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum