SÈVES
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


LUTTES ANTIRACISTES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

LUTTES ANTIRACISTES

Message par Patlotch le Sam 6 Oct - 17:33

au bout de plusieurs années de discussions sur la question raciale relativement à la luttes de classes, et à propos des luttes et de la pensée décoloniales, j'ai conclu à la nécessité de privilégier le concept de racisme et les luttes antiracistes

j'expliquais (voir post du 7 août encadré ci-dessous) que le racisme a été concrètement inventé, matériellement pratiqué, avant l'idéologie de l'existence des races, dans la traite esclavagiste et à des fins économiques et politiques, qu'il s'est structuré dans le racialisme par la division à prétention scientifique en « quatre races » seulement au 19e siècle, dans la colonisation systématique de l'Inde et de l'Afrique, sur la base d'idées fournies à l'époque des Lumières (par Voltaire notamment qui en est en quelque sorte le premier théoricien)

pour des raisons théoriques autant que pragmatiques, je pense aujourd'hui inutile de m'appesantir sur cet aspect réducteur des luttes et de la pensée décoloniales, comme des débats en termes d'intersectionnalité classe-race-genre

j'abandonne parce que je l'avais mal posée la perspective d'un marxisme décolonial et de toutes autres cataloguisation sur le marché des idées à vendre. Cela sort désormais de la perspective ouverte par ce nouveau forum

ce qui importe face au capital, c'est de lutter contre le racisme en donnant à ce combat une perspective universelle concrète, le reste est littérature pour militants et intellectuels à leurs rackets concurrentiels, qui la classe, qui la race, qui le genre... ou qui serait le plus intersectionnel, c'est-à-dire in fine le plus abstraitement conceptuel

Patlotch a écrit:le concept de racisme prime sur "la race"

le "concept" de "race", l'universalisme prolétarien et l'idéologie de la communisation VS le racisme comme concept concret lié à l'exploitation capitaliste, nous proposons de remplacer le tryptique intersectionnel classe/genre/race par exploitation capitaliste et dominations sexistes et racistes

à propos d'intersectionnalité classe/genre/race, rappelons ce passage de la critique par R.S de La Fabrique du Musul­man, Ned­jib Sidi Moussa, éd. Liber­ta­lia 2017 :

R.S. a écrit:Crier « La classe ! La classe ! » en sau­tant sur sa chaise comme un cabri n’est pas plus effi­cace dans une « pers­pec­tive révo­lu­tion­naire » que de crier « La race ! La race ! ». Il ne s’agit pas de com­bi­ner les deux, comme dans une mau­vaise com­pré­hen­sion de « l’intersectionnalité », les choses sont en fait assez simples : le pro­lé­ta­riat n’existe pas préa­la­ble­ment dans une sorte de pureté théo­rique avant de comp­ter en son sein des Arabes, des Noirs, etc. Tout est donné simul­ta­né­ment mais concep­tuel­le­ment tout n’est pas au même niveau. C’est à par­tir du mode de pro­duc­tion capi­ta­liste, de l’exploitation, des classes que nous dédui­sons les construc­tions raciales comme néces­saires et le cours des luttes de classe comme inté­grant cette néces­sité. La lutte des classes est bien le « moteur de l’Histoire » pour par­ler comme SM, mais la ques­tion raciale n’est pas « subor­don­née à la lutte de classe » comme le dit SM à la suite de C.L.R.James, elle lui est interne.

le problème va sans doute au-delà d'une « mauvaise compréhension de "l'intersectionnalité" », exigeant une critique de ce concept même, quand il porte sur le triptique classe/genre/race qu'il met formellement et de façon quasi définitoire « au même niveau ». Pour le dire abruptement, l'intersectionnalité est un concept idéologique qui ne permet pas ce qu'aux yeux de certains marxistes elle se propose d'articuler

notre proposition ne vise pas à rayer du vocabulaire les mots de race et de genre, et moins encore le concept de classe, puisqu'ils appartiennent à une approche (philosophique, sociologique, politique...) dans laquelle ils se construisent, pour nous relativement à notre conception communiste, d'une façon idéologique qu'il nous importe de critiquer dans ses termes

elle vise à soulever le problème pour pointer l'essentiel en la matière, l'exploitation capitaliste et ses rapports avec les dominations sexistes et racistes, de sorte que l'on privilégie une approche concrète sur une approche conceptuelle, en remettant la théorie sur ses pieds matérialistes et pour en faire un enjeu des luttes plus qu'une controverse intellectuelle

le pire est atteint lorsque cette intersectionnalité se décline individuellement, l'idéal de la position exploitée/dominée étant la femme noire prolétaire, avec ses dérives identitaires que leurs partisan.e.s ont elles et eux-mêmes du mal à dépasser. Et c'est là que doit primer le concept de classe, en tant qu'il n'est pas une somme d'individus, et ne se définit pas, pour l'avenir du mouvement communiste, sur la seule base prolétarienne

Patlotch
Admin

Messages : 233
Date d'inscription : 01/10/2018
Age : 67
Localisation : FoSoBo

Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum