SÈVES
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


LE SPECTRE DE L'EUROPE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

LE SPECTRE DE L'EUROPE

Message par Patlotch le Dim 7 Oct - 15:34

récupéré de l'ancien forum, 15 septembre

« Un spectre hante l'Europe : le spectre du communisme. Toutes les puissances de la vieille Europe se sont unies en une Sainte-Alliance pour traquer ce spectre : le pape et le tsar, Metternich et Guizot, les radicaux de France et les policiers d'Allemagne. »
Le Manifeste, Marx & Engels, 1847

spectre
sens 1 : esprit, ectoplasme, fantôme, apparition
sens 2 : perspective effrayante, menace, crainte, cauchemar, peur, hantise
sens 3 (physique) : image issue de la décomposition d'une onde. Exemple : Le spectre de la lumière.

affraid

la farce n'est plus une répétition, mais un renversement : aujourd'hui, toutes les puissances de la vieille Europe traque un spectre, celui de la décomposition, non d'une onde mais d'un monde, le leur


qu'en termes élégants, et judicieusement colorées,
ces choses-là sont dites




Sondage Européennes : LREM et RN au coude à coude, le PS à 4,5%

Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et franceinfo, la République en marche (LREM), avec 21,5% des intentions de vote, devancerait d’une courte tête le Rassemblement national (21%) lors des élections européennes du 26 mai 2019.
A huit mois de l’élection, qui sera le premier scrutin intermédiaire du quinquennat en France, LREM et le RN devancent Les Républicains (14%), La France insoumise (12,5%). Suivent Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan (6%), Europe Ecologie-Les Verts (5%) devant le PS (4,5%), le parti Générations de Benoît Hamon (4%) et les centristes de l’UDI (3%).

Le Parti communiste et Les Patriotes de Florian Philippot recueillent 1,5% des intentions de vote, devant le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), l’Union populaire républicaine de François Asselineau et la liste de l’ex-candidat à la présidentielle, Jean Lassalle, tous trois à 1%.

Par ailleurs, selon cette étude, 55% des sympathisants de LREM estiment que Daniel Cohn-Bendit serait un bon choix pour conduire la liste de la majorité présidentielle.

il est encore remarquable que les partis à gauche du PS ne totalisent que 19%, alors même qu'ils sont divisés sur la question européenne (dernier exemple, les gentillesses entre La France insoumise et le PCF)
on est somme toute, d'après ce sondage, dans une configuration partisane inchangée depuis le premier tour de la présidentielle, et une majorité anti-européenne (de droites à gauches) qui n'est pas sans rappeler le référendum de 2005, la différence avec les deux est qu'il y aura un résultat au parlement européen, et probablement quelques effets sur la suite

le spectre de l'Europe, comme facteur clivant, c'est un peu celui de "la race". On constate d'ailleurs que les deux se superposent : si le pouvoir d'achat (pour dire vite, un facteur de classe) est la première préoccupation (35% en hausse de 2% sur 2017), celui de l'immigration est à 32%, en hausse de 10% !), et si l'on y ajoute l'identité française (13%, en hausse de 3%), on est à 45% !

Patlotch
Admin

Messages : 233
Date d'inscription : 01/10/2018
Age : 67
Localisation : FoSoBo

Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SPECTRE DE L'EUROPE

Message par Patlotch le Sam 27 Oct - 18:04

approche certes un peu marginale de la question. Commentaire en bas

la possibilité d'un bide

Houellebecq se dit prêt à « voter pour n’importe qui »
pour sortir « de l’UE et de l’Otan
»

Sputnik 27.10.2018


image ajoutée, 2014, rien à voir...
«Je suis prêt à voter pour n’importe qui pourvu qu’on propose la sortie de l’Union européenne et de l’Otan», a déclaré l’écrivain Michel Houellebecq à Valeurs actuelles soulignant que « sortir de l’Europe est quand même le préalable d’une politique indépendante ».

L'écrivain, poète et essayiste français Michel Houellebecq s'est exprimé dans une interview accordée à Valeurs actuelles sur plusieurs sujets d'actualité et notamment sur sa position par rapport à la ligne politique mise en place par Bruxelles.

Ainsi, M.Houellebecq est d'avis que « sortir de l'Europe est quand même le préalable d'une politique indépendante ».

En outre, l'écrivain n'a pas hésité à rappeler que certains de ses pronostics quant à l'avenir européen seraient dorénavant devenus réalité, citant notamment l'exemple du Brexit, ayant évoqué « il y a cinq ans [que, ndlr] l'Angleterre sortirait en premier [de l'UE, ndlr] ».

En ce qui concerne les avertissements des experts sur différents dangers qui pourraient succéder à une éventuelle sortie de l'UE, Michel Houellebecq estime toutefois « que les experts économiques sont tous plus ou moins bidon ».
à cette dernière tirade on reconnaît le Houellebecq qui rendait hommage à son "ami" Bernard Maris, assassiné à Charlie Hebdo en janvier 2015, auteur en 2014 d'un Houellebecq économiste dans lequel, économiste lui-même, il questionne : « Qui se souviendra de l'économie, et de ses prêtres, les économistes ? »

possibilité d'un bide, parce il me semble évident que les populistes antieuropéens ne cherchent pas, ou plus, une sortie de l'Europe et de ses institutions, mais escomptent au contraire y entrer en devenant majoritaires. Une fois disposant de ce pouvoir d'État supra-national qu'ils dénoncent... besoin d'un dessin ?

c'est du moins ce que j'ai cru percevoir dans les discours de Marine Le Pen et de ses alliés italiens au pouvoir comme dans d'autres pays européens (Autriche, Hongrie...), et dans ceux de Mélenchon. De leur point de vue stratégique, on ne saurait leur donner tort, et ce sera évidemment le grand chantage des démocrates. Macron s'y emploie (Emmanuel Macron veut fissurer le camp «nationaliste», Le Figaro, 26 octobre 2018)

il n'y aura jamais plus dans aucun pays « une politique indépendante » et Houellebecq ou d'autres peuvent bien « voter pour n'importe qui », aucun gouvernement ne sortira, si ce n'est de l'Europe, de la politique que tout État peut seulement conduire dans la mondialisation capitaliste. Elles peuvent être différentes (exemples des USA ou bientôt peut-être du Brésil, relativement à la France) mais Europe ou non, n'échapperont pas aux lois de la restructuration économique mondiale sans fin

pourquoi ? parce que ce n'est pas la fonction des États nationaux dans le capitalisme mondialisé, depuis une trentaine d'années au moins, que d'assurer leur indépendance nationale, même quand ils mettent en avant l'identité nationale. Le contrôle des mouvements migratoires et des frontières ne concerne que marginalement les marchandises, et pas du tout les capitaux...

alors Houellebecq aura la possibilité d'y retourner




Patlotch
Admin

Messages : 233
Date d'inscription : 01/10/2018
Age : 67
Localisation : FoSoBo

Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum