SÈVES
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

idéologie  Marx  gilets  contre  guerre  jaunes  

Derniers sujets
Février 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   

Calendrier Calendrier


GUERRE ET PAIX

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

GUERRE ET PAIX

Message par Patlotch le Lun 12 Nov 2018 - 7:13


le Triomphe de la paix ? Quelle paix ?


en faisant ma revue de presse :

- 11-Novembre : Paris capitale de la paix, France-Info
- 11-Novembre : à Paris, le monde célèbre la paix, id
- 11-Novembre. Cette paix à expliquer aux nouvelles générations, Le Télégramme
- 11-Novembre : Écoles, villages : « Si on veut la paix, il faut expliquer la guerre », Le Progrès
- 11-Novembre : Emmanuel Macron : "Vive la paix, vive l’amitié entre les peuples, vive la France", Paris-Match

etc.

Europe1 pose la question "S'agit-il de célébrer la victoire militaire ou la paix en Europe ? Un spécialiste souligne pour le JDD qu'au soir du 11 novembre 1918, seul le sentiment de deuil dominait." et si l'État a rendu hommage aux poilus et maréchaux, c'est en tant que soldats, morts ou non "pour la France", non pour la paix

samedi à France Culture, une émission intitulée "Au nom de la Patrie" : « Le patriotisme est présenté comme le principal moteur de la mobilisation populaire pendant la Grande guerre. Mais cet attachement des Français à la patrie a-t-il été univoque et nécessairement guerrier ? L'image est célèbre à défaut d'être entièrement exacte,... celle d'une foule en liesse accompagnant des poilus enthousiastes... »

on connaît la formule de Jaurès : « Un peu de patriotisme éloigne de l’Internationale ; beaucoup de patriotisme y ramène. » tirée de L'Armée nouvelle écrit en 1910 sur une défense nationale socialiste, mais l'on sait peu qu'il n'a jamais dit « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage. », la citation exacte étant « Toujours votre société violente et chaotique, même quand elle veut la paix, même quand est à l’état d’apparent repos, porte en elle la guerre, comme une nuée dormante porte l’orage. » (7 mars 1895, à la Chambre des communes)

les États, les nations et leurs dirigeants ont toujours de bonnes raisons de préparer la guerre sous prétexte de vouloir la paix, d'où les cérémonies dans les cimetières militaires, flamme au "Soldat inconnu" mais sous l'Arc de Triomphe de la victoire militaire

du "premier Forum de Paris sur la paix", dixit Macron, "L'histoire retiendra sans doute une image, celle de 84 chefs d'État et de gouvernement réunis, alors qu'hier ils représentaient des nations belligérantes". Et bien demain, les mêmes nations seront toujours "belligérantes". Toutes les commémorations nationales, fêtes nationales, défilés militaires, drapeaux, uniformes... montrent ce grand écart, au nom de la patrie ayant fait la guerre et la préparant pour la paix... Quelle paix ?

la guerre est dans l'essence de l'État-Nation comme le tigre dans le moteur du capital, et Jaurès le socialiste pacifiste n'a jamais dit ça. Quand un homme d'État parle de la patrie, c'est toujours de l'État-nation qu'il parle, pas de ta blonde couchée dans le foin auprès de ton arbre. Macron et Jaurès ne sont pas en ceci différents de Pétain ou de Clémenceau




Patlotch
Admin

Messages : 586
Date d'inscription : 01/10/2018
Age : 67
Localisation : FoSoBo

Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum