SÈVES de Patlotch
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Octobre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier


ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise

Aller en bas

ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise Empty ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise

Message par Florage le Ven 27 Mar - 4:00

du 25 mars

JOURNAL CRITIQUE DE LA CRISE
fort de ce qui précède, en termes de critères de suivi de ce qui se passe, je signale quelques articles permettant de vérifier l'évolution attendue ou non de la crise. Je poursuivrai également le feuilleton par des épisodes incluant la critique écologique* et les considérations de Jacques Camatte, dont les idées postérieures à 1976 sont dénigrées et refoulées par le milieu radical et communisateur
* cf L'HUMANITÉ CONTRE LE VIVANT ? ET LE CAPITAL ?

je crée des catégories susceptibles de traduire la complexité de l'analyse en parallèle, dans un ordre non hiérarchique, des chiffres significatifs, des tendances...

je cesse d'intervenir chez dndf, voir
DU CONFINEMENT LIBRE : être confiné physiquement chez soi par l'État et confiné intellectuellement chez de supposés critiques radicaux de ce monde, ça fait un confinement de trop pour un Patlotch

plan

- ÉVOLUTION DE LA PANDÉMIE
- CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES
- MESURES ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES DES ÉTATS
- RÉACTIONS POLITIQUES
- RÉACTIONS SYNDICALES
- DES LUTTES DANS LA CRISE
- RÉACTIONS SOCIÉTALES
- ÉCOLOGIE ET CORONAVIRUS


Dernière édition par Florage le Ven 15 Mai - 4:14, édité 2 fois

Florage

Messages : 1170
Date d'inscription : 23/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise Empty Re: ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise

Message par Florage le Sam 28 Mar - 6:29


dans "la guerre" qui n'en est pas une au sens de Macron
PATLOTCH EN ORDRE DE BATAILLE
comme souvent, les décisions apparemment précipitées que je prends ne s'expliquent même à mes yeux que par ce que j'en fais ensuite dans la situation produite. Ainsi en va-t-il de celle d'interrompre mes commentaires d'anonime chez dndf, d'une part parce que je ne pouvais développer complètement mes positions en un lieu qui n'en fait rien, d'autre part en raison du temps passé à écrire deux fois la même chose, là-bas dans des conditions éditoriales peu pratiques. Pepe a eu la délicatesse d'informer son lectorat de cette adresse, considérant que « Si les “auteur.e.s sont des accidents de la pensée”, les querelles inter individuelles sont très, très secondaires. » Inutile d'insister sur le fait ce ne sont pas des querelles de personnes, mais de fond, superflu de revenir sur l'idéalisme de cette formule laissant entendre qu'il y aurait une "pensée" en dehors de ceux qui l'expriment. Quant à n'en être qu'une "virgule", pourquoi pas, c'est toujours mieux qu'un blanc. Après mon départ, le sujet a retrouvé sa place chronologique dans la vitrine de dndf, et les commentaires se laissent désirer

j'ai donc mis à profit ce gain de temps et cette épargne de polémiques stériles pour construire une structure de commentaires susceptibles d'accueillir de façon ordonnée et facile d'accès les nombreuses informations concernant la situation et son analyse théorique, en améliorant significativement celle que j'avais adoptée pendant plus d'un an pour le Mouvement des Gilets Jaunes, distinguant les faits, infos et matériaux de l'analyse théorique à chaud accompagnée de textes critiques extérieurs. Compte tenu de la complexité de la situation et de son caractère mondial, le plan adopte un plus grand nombre de rubriques et sujets, dans le but de les alimenter séparément dans la durée et de rendre plus visible et accessible ce qui est nouveau (colonne défilante de gauche)

les sujets actifs du jour sont accessibles en bas de la page d'accueil. Pour des commentaires éventuels, me contacter par courriel à Patlotch~free.fr ou sur tweeter https://twitter.com/JPrefereNepas, où je publie les nouveautés du forum

c'est ma méthode pour produire une théorisation embarquée en temps réel, ouverte aux critiques, plutôt que de longs textes après-coup, peut-être moins sujets à erreurs mais sentant le théoricien "inspecteur des travaux finis", quand il n'est pas "donneur de leçons" inutiles, puisqu'arrivant trop tard, et contredisant la conviction que "la théorie n'est pas un guide pour la pratique". Chacun trouve comme il peut sa cohérence...

la période ouverte par la crise pandémique accélérant la crise globale me conduit donc à ranger sous son caractère de subsomption quasi-totale les différents registres de mon activité dans ce forum, théorie, poésie et poétique, guitare et musique... C'est ainsi que je sens, perçois et comprends  



Florage

Messages : 1170
Date d'inscription : 23/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise Empty Re: ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise

Message par Florage le Jeu 2 Avr - 11:19


2 avril

IL Y A UN PEU D'AUTO-ORGANISATION CHEZ PATLOTCH
le dis-cours de la méthode


ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise 992a13af1bbc9a20d6cf7a3afff0dfd9

* allusion à une intervention dans la revue 'Meeting', vers 2010
maintenant que je suis passé, si j'ose dire, à la vitesse de croisière de l'expansion épidémique, et à l'analyse de ses conséquences économiques et sociales, ayant mieux repéré ses causes économiques, politiques et idéologiques, que je suis doté d'un plan donnant du sens aux informations quotidiennes avec le JOURNAL CRiTiQUE DE LA CRiSE, je peux en alléger la publication en la focalisant sur les points que j'ai retenus d'une part à la base de notre approche théorique, d'autre part réorientés en cours de suivi dans THÉORIE RADICALE PAR TEMPS DE CORONAVIRUS

c'est un peu le tournant que j'avais opéré avec le mouvement des Gilets Jaunes, fin décembre 2018, en ouvrant les sujets LES LUTTES EN FRANCE vers la restructuration politique et 'GILETS JAUNES' Infos et commentaires, qui ont requis tout mon temps durant des mois. Je ne tiens pas à confiner à cette tâche ma vie quotidienne, d'autant que l'ampleur mondiale et le déluge d'événements ne feraient que noyer l'essentiel dans l'apparence des choses
1er avril
EN ATTENDANT LA MORT DANS "LE SUD"
jusque-là, la pandémie s'est concentrée dans les "pays riches et développés", alias "le Nord", et notre suivi en a rendu compte au rythme de son évolution, la Chine puis l'Europe en tête avant que les États-Unis ne les dépassent, annonçant peut-être la plus grande catastrophe économique et sociale du monde occidental

bientôt, jours, semaines... apparaîtront les effets plus encore tragiques de la maladie dans les pays pauvres. Sans doute cela ne changera-t-il pas la donne en termes de perspectives d'une restructuration sans guerre mondiale, ou avant guerre mondiale, du capitalisme global

mais qu'en sera-t-il des effets démographiques, dans la mesure où se concentre dans le Sud la jeunesse du monde autant que la pauvreté de masse, celle des exclus, Nègres du monde (Achille Mbembe), expulsés (Saskia Sassen), populations en surplus (Endnotes), qui ont été au centre des réflexions théoriques depuis une dizaine d'année ?

nous avons peut-être tendance, le nez dans le guidon de l'immédiateté et sa projection somme toute aléatoire dans le moyen terme, à sous-estimer des facteurs d'évolution qui n'ont fait qu'apparaître comme signaux légers, un peu comme les scientifiques et prévisionnistes tirent leurs conclusions de courbes prolongées sans accidents et sans surprises

gardons-nous de la prétention d'avoir déjà tout dit, et tout compris

Florage

Messages : 1170
Date d'inscription : 23/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise Empty Re: ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise

Message par Florage le Mar 2 Juin - 11:17

2 juin
avec le temps

FIN DE PARTIE


ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise Temps-n-existe-pas
il m'est redevenu possible de lever le pied virtuel de l'élaboration théorique, pour reprendre comme en avril 2019 ma « nouvelle vie, consacrée centralystiquement à la musique et accessoirieusement mieux guitare que j'aimais »

en effet, mon travail théorique intense durant la pandémie coronavirus a permis de réorienter très sérieusement ma quête de chemins nouveaux dans la perspective communiste révolutionnaire. Ce qui a été posé, dans ses acquis comme ses ouvertures, est solide, et devrait permettre à quiconque s'en empare de le prolonger par ses recherches et sa réflexion propres. Je ne vais pas mâcher ce travail en m'épuisant à faire le soutier pour des flemmards et des contemplatifs

pour le poursuivre, le dernier point est là :
CHANGER SON DÉSIR QUAND LE FANTASME EST IMPOSSIBLE À RÉALISER

- des leurres dans la perspective communiste et révolutionnaire
témoignage personnel
- des causes profondes d'un désir de révolution irréalisable
- des affectations de l'être humain depuis la séparation avec la nature
- des concepts essentiels de Jacques Camatte

il ne se passera rien de décisif dans la période qui vient, hormis un approfondissement de la crise sociale, économique et écologique, avec les idéologies qui vont avec y compris les idéologies révolutionnaires, puisqu'elles viennent toutes combler un manque à être dans une communauté de vie réconciliée avec la nature, le vivant

vivre a toujours supposé pour moi une dépense de l'énergie considérable que je mets en tout ce que j'aime faire et créer. Épuisée d'un côté, elle se transverse de l'autre, et rien ne m'est plus détestable que de gâcher mon temps


LE TEMPS, PLUS LOIN

ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise 36999765
nébuleuse du Sablier, à 8000 années lumière...

« Je cherche l'or du temps » André Breton, Discours sur le peu de réalité, 1927


Avec le temps brisez l'horloge
Brûlez l'argent et l'euchologe
Tuez le temps le temps compté

Vive le foin cachez l'aiguille
Bagnes fermez Fêtez la quille
Perdez le temps à volonté

Fusez l'or du temps hors du livre
Étoilez vos yeux Enivrez-
Vous amants de rire et bon thé

Qu'attendez-vous le temps perdure
Du labeur dû l'heure s'endure
Au prix du beurre et sans bonté


CRISE EN VERS, 10 novembre 2011
13 mai
FUITE EN ARRIÈRE ?
disons que je ne suis pas parvenu à lever le pied théorique autant que je l'aurais souhaité. Ma vie de musicien n'est pas un long fleuve tranquille. Chaque soir je me dis - cette nuit, mon petit, pas d'ordi, direct la gratte -, mais je fais ma revue de presse, et je relève quelque chose, qui se passe ou s'écrit, qui mérite d'être relevé, et ça repart pour un tour

j'essaie néanmoins, dans le Journal critique de la crise, de commenter les articles importés, pour j'espère une valeur ajoutée à ce que serait une simple accumulation

quant au témoin, il faut croire qu'il ne passera jamais, vu que la principale caractéristique des camarades, c'est leur "droit à la paresse"
8 mai
FUGUE EN SOUS-SOL
passage de témoin
comme dit ici
voilà, pour moi, c'est fini. Une page est tournée, que j'ai lue. Je ne sais si je vais poursuivre, ni comment. À vrai dire j'en ai marre, de ce temps volé à ne pas créer quelque chose de plus vivant, marre de compter les morts comme les autres en tâchant de lire dans leurs cendres communes l'avenir d'un illusion

je l'affirme au risque de me tromper, la crise en tant que pandémique, dans nos contrées, est derrière nous. La véritable crise, économique et sociale, va commencer. Tout, de ce point de vue sera "comme avant, en pire", comme dit Houellebecq. De la misère en plus, de la violence en plus, de la séparation en plus. De la politique capitaliste en plus, des luttes pas plus révolutionnaires du "prolétariat en tant que tel", comme dit l'autre [...]

je m'étais senti contraint, sauf à y perdre mon âme, de reprendre le travail théorique durant cette séquence particulière, pour tenter de poser ce qui me semble s'imposer a minima à qui voudrait y voir quelque chose d'"intéressant". J'abandonne d'autant plus volontiers ce tapuscrit à la critique songeuse des ordis que j'ai atteint mon but principal, voir clair en moi-même

j'estime avoir fait plus que ma part du boulot, et j'espère ne pas avoir travaillé en vain. Je passe le témoin à qui voudra bien le reprendre


ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise O-RELAIS-facebook

21 avril
QUOI DE NEUF ?
demande Monsieur Twitter
rien de très changeant dans ma méthode de suivi, si ce n'est un cadre théorique sans doute plus serré dans ses hypothèses* dont certaines se confirment, et d'autres restent en suspens en attendant la reprise, chez nous le 11 mai, dans la même période en Europe et aux États-Unis, à quelque chose près avec le même objectif, remettre tout le monde au boulot, la santé passera après, sauf dans les discours

* encore que plus larges que d'autres, qui attendent le messie prolétariat, voir XXVI SEPT THÈSES PROVISOIRES DANS LE SALE AIR DU TEMPS et DE LA PEUR, pour favoriser l'émergence de luttes efficientes contre la pandémie, l'État, et le Capital

je me focaliserai donc davantage sur des points saillants de l'actualité, et sur le caractère mondial, contre la tendance radicalement française à ne voir que "chez nous", ou le monde avec des yeux français : théorie à la française ? déconfiner et décoloniser le marxisme

Florage

Messages : 1170
Date d'inscription : 23/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise Empty Re: ÉDITORIAUX et PLAN du Journal critique de la crise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum